Un inlassable brouteur

Le dugong est un herbivore qui vit près des zones côtières dans des eaux peu profondes. Il se nourrit principalement d’herbes marines, les phanérogames, formant des prairies sous-marines. Le dugong peut passer jusqu’à 16h par jour à s’alimenter, consommant jusqu’à 30 kg d’herbes marines. Il privilégie deux espèces : halophila spp. et halodule spp. Il se nourrit généralement jusqu’à 10 m de profondeur, mais peut parfois se nourrir à des profondeurs plus importantes, jusqu’à 30-40 m.

Le dugong adulte peut peser jusqu’à 450 kg et mesurer 3 m de long. Sa morphologie est adaptée au milieu marin. Il est doté d’un corps massif, profilé et fusiforme, se terminant par une nageoire caudale large, échancrée et aplatie horizontalement. C’est d’ailleurs cette dernière caractéristique qui permet de le distinguer facilement du lamantin, son proche cousin, avec lequel il est souvent confondu.

Une espèce fragile

Mammifère marin, le dugong ne se reproduit que très tardivement. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle entre 10 et 17 ans et n’ont qu’un seul petit par portée. Durant leur durée de vie (jusqu’à 70 ans), les femelles ne peuvent avoir que 5 à 6 petits, caractérisant un faible taux de reproduction. De plus, ce taux est influencé par la disponibilité des ressources alimentaires : lorsque la nourriture est moins abondante, le dugong peut cesser de se reproduire.