Voir l'équipe

 

Ses missions

Le Pôle Forêt Sèche (PFS) assure la coordination et la mise en oeuvre d'un programme d'actions dédié à la préservation des forêts sèches principalement sur les 22 sites de forêt sèche identifiés comme prioritaires. Ses missions s'articulent autour de 3 objectifs principaux définis à la suite de l'évaluation du Programme de Conservation de la Forêt Sèche réalisée en 2012 :

  • protéger (mise en défens, lutte contre les menaces),

  • restaurer (plantation),

  • valoriser et sensibiliser.

Le CEN a validé des objectifs ambitieux pour les 10 ans à venir, avec notamment  le doublement du rythme de protection physique des sites, en passant de 300 ha à 600 ha protégés physiquement, et la multiplication par 10 des surfaces reboisées.

Un objectif complémentaire est d'améliorer la maîtrise foncière des sites car seule la moitié fait l'objet d'une protection juridique (classement en réserve ou convention avec le propriétaire privé). En effet, à ce jour le CEN ne détient ni ne loue aucun foncier mais ses statuts lui donnent par contre la capacité théorique d'acheter, de louer, de recevoir en affectation ou de gérer sous convention des terrains nécessaires à l'accomplissement de ses missions.

Quelques actions pour 2017

Les démarches de conservation volontariste entreprises et coordonnées par le Pôle Forêt Sèche concernent notamment :

  • la prise en compte des forêts sèches avec une approche paysagère dans l’aménagement du territoire (mise à jour de la cartographie, identification des connectivités, intégration des enjeux de protection dans l’élaboration des PUD…),
  • des projets de conservation de grande ampleur sur les sites majeurs (presqu'ïle de Pindaï, Domaine de Déva),
  • la coordination de chantiers pilotes pour la mise au point de techniques de restauration efficientes,
  • l’animation de groupes de travail à l’échelle pays pour coordonner la gestion des sites, améliorer la maîtrise foncière, actualiser le réseau de suivis scientifiques, protéger les espèces rares et menacées des forêts sèches,
  • la capitalisation des expériences de protection-restauration des forêts sèches, l’appui technique aux gestionnaires de sites, aux porteurs de projet de restauration et la mise à disposition des connaissances,
  • l’élaboration de supports pédagogiques d’information et la coordination d’un programme de sensibilisation sur l’ensemble de la Grande Terre.